Contacter le site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) Favoris du site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) A-   A   A+  

 

DSCF2502_recadr

 

Situé à la confluence de plusieurs cours d’eau, l’Espace Naturel Sensible de Belle-Île constitue une zone naturelle d’expansion de crue et un espace d’une remarquable biodiversité. Ce sont ces deux enjeux, hydraulique et écologique, qui ont motivé l’acquisition et la protection du site par l’Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Sud-Ouest Mont Ventoux (EPAGE Sud-Ouest Mont Ventoux).

 

Animations programmées en 2020

Historique de Belle-Île

Le patrimoine naturel de Belle-Île

La gestion de Belle-Île

La gouvernance

Venir découvrir Belle-Île

 

Animations programmées en 2020

Vendredi 11 septembre 2020 : Animaux de la nuit

Organisateurs : Groupe Chiroptères de Provence et Ligue pour la Protection des Oiseaux

 

Samedi 26 septembre 2020 : Sur les traces du castor de Belle-Île (animation spéciale jeune public)

Organisateur : Théâtre Rural d'Animation Culturelle de Beaumes-de-Venise

Inscription : 04-90-65-05-85 (Théâtre Rural d'Animation Culturelle)

 

Samedi 24 octobre 2020 : Sur les traces du castor de Belle-Île (sortie tout public)

Organisateur : Théâtre Rural d'Animation Culturelle de Beaumes-de-Venise

Réservation obligatoire : 04-90-65-05-85 (Théâtre Rural d'Animation Culturelle)

 

Historique de Belle-Île

Belle-Île est un vestige d’une vaste zone humide qui s’étendait autrefois sur l’ensemble de la plaine comtadine. Les cours d’eau issus des Dentelles de Montmirail et du Mont Ventoux s’écoulaient alors librement.

La mise en valeur agricole de la plaine, dès le XIIe siècle par les moines, a progressivement abouti à la rectification, l'endiguement et bien souvent à la surélévation des cours d'eau. Outre l’assainissement de la plaine, ces aménagements avaient également pour objectif l’amenée d’eau par voie gravitaire depuis ces rivières perchées vers les parcelles agricoles situées en contrebas. A Belle-Île, ces aménagements confèrent au site un fonctionnement en casier : en période de crue, les déversements et/ou ruptures de digues aléatoires provoquent l’inondation du site.

Plus récemment, le remembrement agricole (regroupement de parcelles, arrachage de haies...) puis la déprise ont transformé le paysage de Belle-Île, devenu plus homogène sur sa majeure partie, tandis que sur les franges Est et Ouest du site se sont développés des boisements rivulaires aujourd'hui remarquables.

Lors de la crue du 22 septembre 1992, la plus importante qu’ait connu le bassin versant, le site a été totalement submergé et couvert de nombreux déchets. Il a été remis en état, moyennant le maintien d'une destination agricole, mais il en résulte néanmoins un relief artificiel, en limite Sud-Est du site, à l’emplacement du parking, correspondant au remblai desdits déchets. Actuellement, l’ensemble du site est exploité par un éleveur de moutons installé à proximité.

En 2006, pour conserver à la fois cette zone "naturelle" d’expansion de crue et la biodiversité qu’elle accueille, l’EPAGE Sud-Ouest Mont Ventoux a entrepris l’acquisition du site. Fin 2011, l'EPAGE Sud-Ouest Mont Ventoux et le Conservatoire d'Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte-d'Azur (CEN PACA) se sont associés à travers une convention de gestion. En 2012, le site a intégré le réseau des Espaces Naturels Sensibles (ENS) du Département de Vaucluse.

Depuis 2013, le site fait l'objet d'un plan de gestion. Un premier plan de gestion a été mis en oeuvre sur la période 2013-2017. Un second plan de gestion est en cours sur la période 2020-2024.

 

Le patrimoine naturel de Belle-Île

Anacamptis laxiflora AUBIGNAN mai 2015  G LANDRU CEN PACA 2

Orchis à fleurs lâches © Grégorie Landru, CEN PACA

La richesse de Belle-Île réside d'abord dans la diversité de ses habitats : peupleraies blanches matures, prairies humides et pièces d’eau de taille variable.

Le site accueille un peuplement d'oiseaux nicheurs riche et diversifié, comprenant notamment une colonie de Hérons cendrés, des rapaces tels que le Milan noir ou la Bondrée apivore, ainsi qu’un cortège d'oiseaux cavernicoles parmi lesquels le Pic épeichette, la Sittelle torchepot, la Huppe fasciée ou le Rollier d'Europe. Mais le site est également particulièrement attractif en période migratoire : Cigogne blanche, Héron pourpré, Héron bihoreau, Bécassine des marais, Râle d’eau, Sarcelle d'été, Rémiz penduline... Au total, ce sont 120 espèces d'oiseaux qui ont été notées à Belle-Île.

Autre élément phare du patrimoine naturel de Belle-Île : les odonates (libellules et demoiselles). 48 espèces ont été recensées, soit une diversité remarquable eu égard à la surface du site. La population d'Agrions de Mercure, espèce protégée au plan européen, est particulièrement importante. L'année 2015 a vu l'observation d’une nouvelle espèce : l’Agrion bleuissant, espèce considérée "En danger" sur le territoire national.

La présence d'autres insectes tels que la Decticelle des ruisseaux, espèce inscrite sur la liste rouge des orthoptères de France, ou la Diane, papillon de jour protégé lui aussi au plan européen, contribuent également au caractère remarquable de Belle-Île.

Quant à la flore de Belle-Île, elle ne comportait pas d’enjeux particuliers jusqu’alors, mais toujours au cours de l'année 2015, une nouvelle espèce d’orchidée à été découverte : l’Orchis à fleurs lâches, espèce bénéficiant d’une protection régionale. Depuis, l'espèce est observée chaque année et tend à se multiplier.

La gestion de Belle-Île

Depuis 2013, l’ENS de Belle-Île est doté d’un plan de gestion. Ce document, qui fixe les objectifs de gestion et les actions à mettre en oeuvre pour les atteindre, constitue le document de référence pour le site.

 

Bilan du plan de gestion 2013-2017

Le premier plan de gestion a notamment permis les réalisations suivantes :

  • Le nettoyage du site :
    • Vestiges de l'ancien ball-trap et de l'ancien club canin
    • Nombreux dépôts sauvages
  • Les premiers aménagements pour l'accueil du public :
    • Aire de stationnement
    • Itinéraire de découverte avec panneaux d'information
  • La reconquête d'espaces en friche (1,4 ha) pour retour au pastoralisme
  • L'entretien et la restauration du réseau hydrographique
  • La restauration d'ouvrage de gestion hydraulique des prairies
  • Le développement de partenariats :
    • Convention d'actions pédagogiques avec le LEGTA Louis Giraud de Carpentras
    • Signature d'un bail de chasse avec Archasse 84 et la Saint-Hubert Aubignanaise
    • Réalisation d'une plaquette de présentation du site avec l'Office de Tourisme Intercommunal
  • La condamnation par la mairie d'Aubignan, début 2018, de la piste d'accès à la déchetterie (chemin des Paluds)

 

Plan de gestion 2020-2024

Le nouveau plan de gestion intègre une approche fonctionnelle de la zone humide. L'accent a par ailleurs été mis sur l'accueil du public.

Les principaux objectifs du nouveau plan de gestion sont :

  • Restaurer les connexions latérales cours d'eau/zone humide :
    • Favoriser l'expansion du réseau hydrographique sur les prairies
    • Préserver les ouvrages du castor comme soutien à l'hydrologie de la zone humide
  • Restaurer les habitats humides :
    • Gérer les prairies par une fauche et/ou un paturage extensif
    • Entretenir/restaurer la fonctionnalité des canaux et fossés
  • Conserver les ripisylves :
    • Conserver les ilots de ripisylve existants et favoriser l'expression d'une trame boisée
  • Maintenir une activité agropastorale extensive :
    • Gérer les prairies par une fauche et/ou un paturage extensif
    • Renouveler la convention de paturage et y joindre un cahier des charges pastoral
  • Développer l'éducation à l'environnement :
    • Requalifier l'aire d'accueil de l'ENS
    • Requalifier le chemin des Paluds
    • Mettre le site en lien avec le village et les voies douces
  • Suivre la dynamique de la nappe alluviale
  • Suivre la dynamique des populations d'espèces à enjeux
    • Suivi des oiseaux nicheurs
    • Suivi des papillons de jour
    • Suivi des orthoptères
    • Suivi des odonates

 

La gouvernance

Afin de fédérer l'ensemble des acteurs du site autour du projet, la mise en oeuvre du plan de gestion est suivie par un comité de gestion, instance de pilotage regroupant l’ensemble des acteurs du site : EPAGE Sud-Ouest Mont Ventoux, CEN PACA, Conseil Départemental, Agence de l'Eau, COVE, commune d'Aubignan, Syndicat Mixte d'Aménagement et d'Equipement du Mont Ventoux, éleveur ovin, société de chasse d’Aubignan, association Archasse 84, Office de Tourisme Intercommunal...

Cette instance se réunit une fois par an afin d’établir le bilan de l’année écoulée et discuter du programme d'actions de l’année à venir.

Rapports annuels d’activité et comptes rendus des comités de gestion sont disponibles ici.

 

Venir découvrir Belle-Île

DSCF3750  DSCF3765  DSCF3768 

L’ENS de Belle-Île se situe en bordure de la RD 55 entre Aubignan et Sarrians. Un totem matérialise l’entrée du site, à hauteur du pont sur la Salette.

 

Attention : La chasse est toujours pratiquée à Belle-Île, notamment à des fins de régulation des sangliers, responsables de collisions routières ou de dégâts dans les cultures environnantes. Un règlement fixe les jours avec et sans chasse. Ce règlement est affiché au départ du sentier de découverte et est également disponible ici.

Réalisé par : Logo de Synapse Entreprises